Guy BeaujardlivresQuand j'entends les talons qui claquent,
j'entends les cerveaux qui se ferment
Louis Lyautey.

Tifrit Nait Oumalek. Le 13 10 2010

M.Beaujard,

 

Bien que fatigué par une semaine chargée, vous avez bien voulu nous supporter au long du débat de ce soir.

Vous nous avez encore appris des choses ... C'est dire que vous êtes resté le maitre et nous les élèves. Vous avez en face de vous quelques anciens disciples ou leurs enfants... et beaucoup d'autres qui ne vous ont pas connu. Je note que tous vous ont écouté avec un plaisir doublé d'un réel émerveillement.

Avant de vous laisser l'honneur de clore ce long débat, je veux vous dire toute ma fierté d'avoir été votre élève. Je veux souligner ma fierté et ma joie.

Je veux témoigner ce soir, devant toute cette assistance, et devant dieu, que vous avez accompli avec nous, la première classe de fin d'études primaires, un travail exceptionnel, fait de dévouement, de sacrifice et de rigueur.

Ce fut un véritable exploit...

Vous nous avez quittés il y a cinquante ans. Cependant, vous êtes resté des nôtres, tant votre oeuvre était impérissable.

En ce soir de retrouvailles émouvantes et sincères, et au nom de toute la population de votre village Tifrit Nait Oumalek, permettez-nous de vous déclarer aujourd'hui, non seulement « citoyen d'honneur », mais « citoyen émérite » de ce village, où vous serez toujours chez vous.

Encore une fois, bienvenue M.Beaujard, et bienvenue aussi à ce charmant scientifique qui vous a accompagné. Je veux citer M. Crozat, qui ne s'est pas lassé de nous étonner... et dont la culture est à l'échelle de ses pyramides.

À vous et à « Papyramide »

M'hamed Mouhoune


La lettre originale au format image: (Cliqez dessus pour l'agrandir)

  • Lettre de Mouhoune Mhamed
  • Guy Beaujard et sa classe en 1959-1961
  • Guy Beaujard et sa classe en 1959-1961

 

Aller au haut
JSN Boot template designed by JoomlaShine.com