Guy BeaujardlivresQuand j'entends les talons qui claquent,
j'entends les cerveaux qui se ferment
Louis Lyautey.

DEUX ET DEUX

Ils se sont obstinés toute ta vie

A t’enfoncer dans le crâne

Que dans tous les sens

Deux et deux sont quatre.

Toi tu t’es défoncé toute la vie

A leur expliquer que dans ton crâne

A l’envers à l’endroit

Que deux et deux sont trois.

Ils t’ont appris à vénérer le bon maître

A louer les cieux, à te taire,

Un genou à terre.

Ils t’ont appris à marchier au pas

En chantant leurs prières millénaires

Sorties tout droit de leurs bréviaires.

Ils t’ont tout appris

Tout, tout et tout

Et tu leur dois tout,

Ils t’ont aussi en échange tout demandé

Ils t’ont fait travailler à rendre l’âme

Ils t’ont tout programmé, même tes états d’âme.

Ils t’ont laminé, calibré, usé à petit feu

Chaque fois que tu t’arrêtais pour souffler un peu

Ils t’ont traité de fou et d’anormal

Ils t’ont fiché comme obsédé et immoral.

Pour te protéger de tes démons

Ils s’y sont tous mis

Ils ont dressé tous les interdits

Autour de ta vie en raccourci.

Et un jour dans ta tête ça a fait clic-clac

Tu as décidé d’écrire ta vie

De chanter les paroles de tes

Sans mettre ton chapeau

En ôtant ta culotte.

Tu as dit non dans toutes les langues

Na, ne, ni, no, nu

Tu leur as ri au nez

Mais en riant tu apportais la preuve

Que le quatorze juillet ou à l’assassin

Que deux et deux sont tout ou rien.

Oui, un jour tu as ri, tu as ri

Cela ils ne te l’avaient jamais appris

Tu dépassais les bornes de leurs normes

Depuis la création de la terre

Par Dieu le père

Deux et deux sont quatre.

Alors ils t’ont désigné du doigt

En criant « Assassin de l’ordre »

Et toi tu riais, riais

Les balles claquaient sur ton crâne

Et tu sifflais, sifflais

Ne pouvant te tuer

Au son du clairon

Ils t’ont jeté en prison.

Et depuis toutes les nuits

Ils te demandent de répéter que deux et deux sont quatre

Et toi du fond de ta cellule

Tu leur réponds accroché à tes barreaux

En riant comme un fou

Deux et deux sont zéro

Deux et deux sont un

Deux et deux sont deux

Deux et deux sont trois

Deux et deux sont cinq

Deux et deux sont l’infini

En riant comme un fou

Comme un fou, comme un fou.

Les autres

Les autres et moi

Et moi l’ami

L’arme à la bretelle

Je monte la garde

Quatre pas d’un côté

Quatre pas de l’autre.

Guy Beaujard

 


LA LOI

Toi

Que je montre du doigt

De quel droit

Tu traces le chemin droit

De quel droit

Tu imposes ta loi

De quel droit

Te sacres-tu Roi

De quel droit

Tu me désignes comme proie

Quant à moi

Je n’ai aucun droit

Quant à moi

Je suis Robin des bois

Guy Beaujard

Commander les livres :

Les sages de la grotte d'Eole


Les sages de la grotte d'Eole

Commandez le livre à :
autres-talents.fr
"Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser."
ou via l'auteur
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


les couleurs du temps

  

Les couleurs du temps(294 pages)

A commander via l'auteur
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Avec dédicace plus 3 euros de port.

Aller au haut
JSN Boot template designed by JoomlaShine.com